PSG – Toulouse 5-3, 25/08/73, Division 2 73-74

Samedi 25.08.1973, Championnat de France, Division 2, Groupe B, 2e journée (1re place) à Saint-Germain-en-Laye, au Stade Georges-Lefèvre :
PARIS SAINT-GERMAIN F.C. – U.S. TOULOUSE  5:3 (4:2)
– 2 776 spectateurs. Buts : Boszik, 5′ contre son camp, Jean-Louis Brost, 10′, Jean-Pierre Dogliani, 30′, Christian André, 35′, J.-Cl.Blanchard, 37′, Wojciak, 43′ ; J.Augustin, 66′, Jean-Louis Brost, 82′. Arbitre : M. Verbeke.
L’équipe du PSG : Camille Choquier – Didier Ledunois (Bernard Béreau, 46′), Éric Renaut, Jean-Louis Léonetti, Louis Cardiet – Bernard Dumot, Jean Deloffre, Jean-Pierre Dogliani – Jean-Louis Brost, Christian André, Othniel Dossevi. Entraîneurs : Just Fontaine et Robert Vicot.
L’équipe de Toulouse : Milhau – Bozsic, Borgoni (Ivancic, 7′), Romon, Casolari – Trivic, Benzenet – Meggiolaro, Augustin, Balchard, Wojciak. Entraîneur : Boucher.


Maillot utilisé (en version été) :

Maillot domicile 1972-73
Maillot domicile 1972-73

Photos du match :

Les Parisiens avant le match (Dumot, Cardiet, Leonetti, Renaut, Choquier, Ledunois, Brost, Deloffre, André, Dogliani et Dossevi)
Les Toulousain posant avant le coup d’envoi
Othniel Dossevi échappant Bozsik sous les yeux de Jean-Pierre Dogliani

Compte-rendu :

Déjà un choc pour la deuxième journée du Groupe B de D2 : Le PSG, 1er, accueille Toulouse, son provisoire dauphin.

Et le spectacle est à la hauteur des ambitions des deux équipes : dès l’entame, Dossevi touche la barre avant d’être à l’origine de l’ouverture du score par Boszic contre son camp. Puis Brost double la mise avant de servir Dogliani pour le 3-0 à la demi-heure de jeu. Il va même récidiver 5 minutes plus tard en servant cette fois-ci André : et de 4. A dix minutes de la pause, la cause semble entendue et les joueurs Parisiens vont relâcher la pression, ce dont les visiteurs vont profiter pour refaire la moitié de leur retard. 4-2, donc et bientôt 4-3 après qu’Augustin ait à nouveau fait trembler les filets parisiens. L’avantage des locaux ne tiendra alors qu’à une parade de Choquier avant que, finalement, ce ne soit Brost – encore lui ! – qui délivre les Parisiens et les près de 3000 spectateurs ayant fait le déplacement à Saint-Germain.

Réactions :

Just Fontaine : « Si nous voulons plaire aux Parisiens, il faut du spectacle ! »


Le stade :

Vue aérienne du Stade Georges-Lefèvre en 1972
Vue aérienne du Stade Georges-Lefèvre en 1972

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s