Saint-Etienne – PSG 2-2, 27/10/13, Ligue 1 13-14

1314_ASSE_PSG_Cavani_400

Dimanche 27.10.2013, Championnat de France, Ligue 1, 11e journée (1re place) à Saint-Étienne, au Stade Geoffroy-Guichard :
A.S. SAINT-ÉTIENNE – PARIS SAINT-GERMAIN F.C.  2:2 (1:0)
– 32 807 spectateurs. Buts : Corgnet, 18′ ; Hamouma, 51′, Edinson Cavani, 68′, Blaise Matuidi, 94′.
L’Équipe du PSG : Salvatore Sírigu – Grégory Van der Wiel, Alex Costa (Jérémy Ménez, 63′), Marcos Marquinhos, Maxwell Scherrer – Marco Verratti (Adrien Rabiot, 77′), Thiago Motta, Blaise Matuidi – Edinson Cavani, Zlatan Ibrahimović, Ezequiel Lavezzi (Lucas Moura, 63′). Entraîneur : Laurent Blanc.
Avertissements à Alex Costa, Maxwell Scherrer et Jérémy Ménez.
Expulsion : Lemoine, 60′.


Maillot utilisé :

IMG_4361
Maillot domicile 2013-2014 (collection MaillotsPSG)

Ticket :

1314_ASSE_PSG_ticket
(collection La Mémoire du PSG)

Programme :

1314_ASSE_PSG_programme
(collection La Mémoire du PSG)

Photos du match :

1314_ASSE_PSG_Marquinhos_400
Marquinhos, le héros malheureux du match, impliqué sur les deux buts stéphanois (Ch. Gavelle)
1314_ASSE_PSG_Cavani_400
Débordement de Cavani (Ch. Gavelle)
1314_ASSE_PSG_400
Intervention autoritaire de Ruffier (Ch. Gavelle)
1314_ASSE_PSG_but_400
Joie parisienne après la réduction du score de Cavani (Ch. Gavelle)

Vidéo (source: psgzine.net, les buts et le résumé) :


Compte-rendu (lequipe.fr) :

Paris conserve son invincibilité

Plombé par le mauvais match de la charnière centrale Marquinhos-Alex, le PSG perdait 0-2 sur le terrain de Saint-Etienne. Mais les Verts, réduits à dix, ont finalement pris un seul point (2-2) après l’égalisation de Matuidi à la 94e.

Saint-Etienne n’est pas la bête noire de Paris mais presque… Auteur d’un gros match contre le PSG dimanche soir (2-2), l’ASSE n’a plus perdu contre le club de la capitale depuis quatre rencontres toutes compétitions confondues. Les hommes de Laurent Blanc, eux, restent leaders de la L1 grâce à une meilleure différence de buts sur Monaco. Ils n’ont plus perdu depuis 30 matches, toutes compétitions confondues. Mais lors de cette 11e journée, ils n’étaient vraiment pas dedans… Et un petit point les satisfera certainement, puisqu’ils perdaient 0-2 jusqu’à la 68e !

Le non-match de la charnière Marquinhos-Alex

De retour de suspension, Romain Hamouma a connu une bien belle soirée. «Pour exister à mon poste, il faut mettre des buts et faire des passes décisives», expliquait-il dans nos colonnes ce dimanche. Alors, il a joint les actes aux paroles, bien aidé par le non-match de la charnière centrale adverse. A la 18e, il a profité d’un dégagement manqué de Marquinhos pour trouver Corgnet dans l’axe. Ce dernier n’a pas laissé passer l’occasion. Hamouma a ensuite marqué dans le but vide, Sirigu étant resté au sol après un choc avec Alex (51e). Lors de l’ouverture du score, l’ancien joueur de Chelsea avait déjà été coupable de plusieurs erreurs de placement. Les absences de Jallet et Silva (blessés) commencent-elles à se faire sentir ?

Offensivement, Paris (qui a donc marqué onze fois lors de ses trois derniers matches) n’a pesé que lorsqu’il a été en supériorité numérique. Offensivement, Paris (qui a donc marqué onze fois lors de ses trois derniers matches) n’a pesé que lorsqu’il a été en supériorité numérique. La défense verte, symbolisée par les excellents Clerc et Zouma, a longtemps été épatante. Le PSG n’a d’ailleurs cadré aucun tir lors de la première période malgré 60% de possession de balle ! «Nous avons fait un gros travail. Ils ont eu peu d’occasions. Nous sommes très vigilants et nous n’avons pas peur», déclarait même Corgnet au micro de Canal Plus à la pause.

Ils ont tout de même eu des frissons, lorsque Paris a aligné quatre attaquants (Ibra, Lucas, Cavani, Ménez) pour inverser la tendance. Ils ont craqué sur un triangle Verratti-Maxwell-Cavani en une touche de balle (68e). Mais ils n’ont pas réussi à tenir jusqu’au bout, malgré un magnifique public : à la 94e, la passe lobée en profondeur de Matuidi a surpris les attaquants parisiens… et Ruffier. Courageux et talentueux, les Verts méritaient sûrement mieux.


Le stade :

Le stade Geoffroy-Guichard
Le stade Geoffroy-Guichard

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s