Bastia – PSG 1-2, 02/10/04, Ligue 1 04-05

0405_Bastia_PSG_Armand


Samedi 02.10.2004, Championnat de France, Ligue 1, 9e journée (16e place) à Bastia, au Stade Armand-Césari (Furiani) :
S.C. BASTIA – PARIS ST-GERMAIN F.C.  1:2 (1:2)
– 7 164 spectateurs. Buts : Y.Hadji, 17′, Fabrice Pancrate, 28′, Reinaldo da Cruz, 29′.
L’Équipe du PSG : Lionel Letizi – Stéphane Pichot (Jean-Michel Badiane, 74′), José-Karl Pierre-Fanfan, Mario Yepes, Sylvain Armand – Charles-Édouard Coridon (Jean-Hugues Ateba, 79′), Lorik Cana, Modeste M’Bami, Jérôme Rothen (Branko Bošković, 87′) – Fabrice Pancrate, Reinaldo da Cruz. Entraîneur : Vahid Halilhodžić.


Maillot utilisé :

IMG_3113
Maillot extérieur 2004-05 (collection MaillotsPSG)

Billet  :

 (collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Photos du match :

0405_Bastia_PSG_Leitizi
Intervention de Leitizi (Ch. Gavelle)
0405_Bastia_PSG_Rothen
Jérôme Rothen (Ch. Gavelle)
0405_Bastia_PSG_Coridon
Coridon en action… (Ch. Gavelle)
0405_Bastia_PSG_but
La joie des parisien après un des deux buts du soir (Ch. Gavelle)
0405_Bastia_PSG_Armand
Passe de Sylvain Armand (Ch. Gavelle)
0405_Bastia_PSG_parcage
La parcage parisien (Ch. Gavelle)

Vidéo :


Compte-rendu (Loïc Prigent, PSG.fr) :

Paris peut respirer

Fort de sa deuxième victoire de la saison, le PSG va pouvoir profiter des deux semaines de trêve internationale pour respirer. Les Parisiens avaient pourtant encaissé le premier but par Hadji, avant que Pancrate n’emballe le match. Le jeune Rouge et Bleu a rapidement égalisé, puis s’est mué en passeur, servant Reinaldo pour le but de la victoire. A savourer.

Après un mois de septembre éprouvant, l’équipe de la capitale a validé, en Corse, le succès obtenu sur Strasbourg, dimanche dernier. Le turn-over effectué par Vahid Halilhodzic n’a en rien affaibli l’équipe, qui a poursuivi dans le même esprit. Menés au score, les Parisiens ont su réagir immédiatement. Et en une minute, le PSG a retourné la situation à son avantage, notamment grâce à un Pancrate opportuniste et à un Reinaldo omniprésent face à la défense corse.

Vêtus du Rouge de la révolte, les Parisiens démarrent la rencontre avec un seul attaquant en pointe : Reinaldo. Pauleta et Ljuboja sont ménagés après leurs matches joués face à Strasbourg et à Moscou. Le premier prend ainsi place sur le banc, tandis que le second s’installe en tribune. L’arrière garde parisienne voit simplement Pichot remplacer Mendy, mis au repos. Cana et M’Bami se positionnent devant cette défense. Quant à Rothen, il réalise son retour sur le flanc gauche, après deux semaines d’indisponibilité.

En début de partie les deux équipes se jaugent. De chaque côté, on cherche à trouver les faiblesses de l’adversaire. Et il faut attendre la huitième minute pour voir Reinaldo recevoir un bon ballon de Pancrate dans la surface. Le Brésilien s’enfonce dans la défense et tente sa chance… La frappe est trop croisée, mais elle donne le ton et lance véritablement la partie (8e). Bastia réplique alors immédiatement par Vairelles dont le tir échoue dans les gants de Letizi (9e). Née était sans doute mieux placé.

Les Bastiais profitent alors de quelques erreurs défensives pour créer le danger dans les seize mètres parisiens. Et cela finit par payer. Née reçoit un ballon à l’entrée de la surface de réparation, trois défenseurs se jettent alors pour le lui enlever. Mais l’attaquant corse réussit à transmettre à Hadji, qui esseulé a le temps d’aligner le portier Rouge et Bleu (17e). Un but qui durant quelques minutes semble avoir abattu les joueurs du PSG.

Le retour du « bloc » parisien

Mais cela ne dure pas. Suite à une touche aux abords de la surface bastiaise, Pancrate centre devant le but pour Reinaldo. Celui-ci s’avance sans toutefois toucher le ballon, de même que les défenseurs. Et à la surprise générale, le cuir vient mourir dans le petit filet de Penneteau. Egalisation de Pancrate, qui lui-même ne comprend pas très bien ce qui s’est passé (27e). Peu importe, Bastia ne mène plus au score.

Les Bastiais reviennent difficilement dans le match, tandis que les Parisiens sont désormais gonflés à bloc. Et à peine une minute plus tard, ils font à nouveau trembler les filets. Coridon, côté gauche, alerte Pancrate au deuxième poteau. Le jeune milieu offensif du PSG remet immédiatement à Reinaldo, qui devance son défenseur et vient pousser le ballon dans le but corse (28e). En quelques secondes les joueurs de la capitale ont su retourner la situation à leur avantage.

Sur leur lancée, les Parisiens continuent de pousser. Et lorsque Monsieur Veissière renvoie les équipes au vestiaire le tableau d’affichage signale toujours un but d’avance pour le PSG. Après la pause, les Rouge et Bleu jouent plus regroupés, mais Reinaldo met toujours la pression sur la défense corse, qui ne peut sortir sans prendre de risque face à la vivacité du Brésilien. Hormis un coup-franc cadré (54e) et une reprise ratée de Rocchi (62e), les Bastiais n’inquiètent pas réellement le PSG dans sa zone.

En fin de match, les Parisiens effectuent quelques contres bien construits, passant à une défense sur deux lignes de façon à conserver leur précieux avantage à la marque. Mais à quelques minutes du coup de sifflet final, les Rouge et Bleu vont encore avoir quelques sueurs froides. Letizi sort pour dégager un ballon du poing. Celui-ci retombe dans les pieds d’un Bastiais qui centre devant le but vide… Mais Yepes est là pour dégager. Ça y est, les joueurs du PSG tiennent leur deuxième victoire consécutive ! Les visages se détendent, certains sourient même. Les Rouge et Bleu vont pouvoir préparer sereinement leur déplacement à Nantes, dans quinze jours en championnat.


Le stade :

Le stade Armand-Cesari de Furiani
Le stade Armand-Cesari de Furiani

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s